BIGAGLIA Diogenio

Sonates pour (violon ou) flûte à bec et basse continue
opus I
978-2-37467-138-3

|

9782374671383

|

lf1775
50,40 €
Plus de détails :
1. sonate I | ré majeur
2. sonate II | sol majeur
3. sonate III | si bémol majeur
4. sonate IV | sol mineur
5. sonate V | mi mineur
6. sonate VI | si bémol majeur
7. sonate VII | la mineur
8. sonate VIII | mi mineur
9. sonate IX | fa majeur
10. sonate X | si bémol majeur
11. sonate XI | ut majeur
12. sonate XII | fa majeur
(violon ou) flûte à bec en ut (soprano ou ténor) et en fa (alto) et basse continue

Le titre sous lequel ce recueil fut publié autour de 1725 par Michel Charles Le Cène place le violon avant la flûte à bec : il ne fait aucun doute que cela tient à des raisons purement commerciales. En effet, dans les années 1720, le violon jouissait déjà d'une ferveur plus vive que celle de la flûte à bec, laquelle commençait son lent retrait vers l'oubli. En indiquant que ces sonates sont pour le violon, il est donc évident que l'éditeur touchait un public potentiel plus large.
Cependant, la facture de chacune de ces sonates appelle sans équivoque la flûte à bec, avec une répartition à part pratiquement égale entre les flûtes à bec en ut (5 sonates) et en fa (7 sonates). Il reste bien sûr possible de jouer ces sonates sur le violon, le traverso ou le hautbois.
Elles peuvent également vous intéresser :